La fontaine de la place


Après avoir transférer le cimetière en dehors des zones habitées, le cosneil municipal sous la révolution, amménagera la nouvelle place par la construction d'une fontaine pour l'alimentation en eau des villageois.

 

La fontaine était à l'origine alimentée par une source captée chemin des bonshommes. Un abreuvoir pour les animaux, creusé dans le sol,  recevait les eaux du trop plein de la fontaine.  Mais se posait un problème d'alimentation en eau. L'abreuvoir sera démoli et une déviation de la fréminette fut construit en 1820 pour l'alimenter.

 

En 1862, le conseil municipal fait installer une auge au pied de la fontaine " pour suppression de la mare qui se formait au dessous et jugée dangereuse pour les enfants".

 

Lors de l'équipement en eau du village, Une citerne construite près de l'église alimente désormais la fontaine.

 

On peut remarquer qu'elle a été récemment dotée d'une tête de lion inopportune.


1820 - Dérivation de la fréminette

Le conseil municipal du 26 septembre 1819 vote pour la construction d'un acqueduc afin d'alimenter la fontaine de la place avec l'eau de la Fréminette alimentant le lavoir d'en haut.

 

Le mois suivant est établi une liste de contributions des habitants de la commune soit par des journées "de voiture" soit par de journées "à bras" afin de ne pas alourdir les finances de la commune.

 

L'acqueduc sera construit en octobre 1820 mais il fit l'objet d'un contentieux avec le curé Palluy, desservant et conseiller municipal de Coupvray, dont la propriété personnelle était alimentée par les eaux du déversoir du lavoir désormais détournées.