La place du village


Lieu de vie sociale et de rassemblement des villageois, une place, près de l'église, fut offerte à la communauté des habitants de Coupvray en 1278 par l’abbaye royale de Saint-Denis qui en avait jusqu’alors la pleine propriété. Elle jouxtait le cimetière qui s'étendait de part et d'autre de l'église.

 

De l'autre côté du chemin, à l'ouest, on trouve la maison-forte des seigneurs de Coupvray et la grange aux dîmes.

 

Au XVIIIe siècle,  la paroisse loua un corps de ferme adjacent pour servir d'école et loger le maître.  Une ferme, à côté du porche de l'église, servira de presbytère.

 

La maison du juge et une prison est construite le long de la grange aux dîmes à la place d'une halle.

Lors de la création de la commune en 1791, le nouveau conseil municipal déplace le cimetière, où il est actuellement, hors de la zone habitée. Sur la place ainsi aggrandie, la municipalité fait planter une vingtaine d'ormes sur son pourtour et  construire une fontaine qui alimentait également un abreuvoir circulaire démoli au milieu du XIXe siècle par manque d’eau.

 

L'école devenue trop délabrée, la commune fait construire en 1848 un batiment important qui servira de Mairie, d'école et de logement pour l'instituteur. Quelkques années plus tard, on construit à côté un nouveau presbytère en remplacement de l'ancien qui avait été vendu comme bien national à la révolution.

 

En 1921, on érige sur le côté ouest le monument aux morts de la guerre 14-18.

 

L'ancienne maison-forte a été détruite vers les années 1970. Il en reste un batiment annexe ayant abrité une forge et qui a ainsi donné ce nom au lieu.

 

La place de la Mairie, son nom actuel, est un élément important du patrimoine historique qui fait la beauté de Coupvray.