Au moyen-âge


Vassaux du Comte de Champagne – XIIIe siècle

De la probable seigneurie et de ses seigneurs nous n’avons aucune trace.

Il semble bien que l’antique « château gaillard » ait disparu au profit du haut du village puisqu’un document de 1240 nous apprend qu’un certain Philippe de Coupvray détient la « maison forte » de notre paroisse que l’on pense être le fief des Hautes Maisons situé alors à l’emplacement des communs du futur château. Cette ferme fortifiée était entourée de fossés « à poissons ».

Des seigneurs de cette époque, on en trouve la plus ancienne trace dans un document de 1208 : un Gautier de Copevres (Coupvray), son frère Jean, un Simon et un Adam, eux aussi « de Copevres », tous vassaux du Comte de Champagne Henri Ier dont notre paroisse faisait partie.

Quelques autres noms apparaissent au fils de rares documents comme un Gauthier de Mortcerf en 1222 qui détenait la « maison du val de Coupvray ».

 

Structure féodale de notre village au XIVe siècle

Après la réunion du Comté de Champagne au Royaume de France à la fin du XIIIe siècle, la structure féodale de notre commune, dont les limites étaient déjà fixées, commence à se préciser.

Si environ 60% du territoire est toujours détenu par des « seigneurs » ecclésiastiques, à savoir l’abbaye de St Maur des Fossés et l’abbaye de St Denis en France, en charge d’administrer la communauté villageoise, plusieurs seigneurs laïques se partagent les 40% restant. Ces terres forment plusieurs fiefs rattachés à des seigneuries distinctes dont les plus importants étaient :

  • Le fief et seigneurie des Hautes Maisons, dit « de Coupvray » pour le distinguer de celui de Montry dont il était un démembrement, relevait du Comté de Nanteuil le Haudouin et englobait le fief de Mauny et le fief de Beaubourg (ferme et couvent)

  • Le fief du seigneur de Voulangis dont les terres jouxtaient le ru de Coupvray et le fonds de l’Aulnoy.

  • Le fief des Prés (anciennement la ferme des prés) dépendait de la seigneurie de Crécy en Brie et comprenait une grande partie des terres du nord de Coupvray tendant vers Lesches, Chalifert et Esbly.

  • Le fief Darigny dont les terres situées en partie sur Chalifert vers les Haies Bouillées et la Cote St Jacques relevaient de la seigneurie de Montjay la Tour (Villevaudé)

 

Nous ne connaissons que la lignée des seigneurs des Hautes Maisons depuis la fin du XIIIe siècle. Cet important fief sera d’ailleurs à la base de la future et principale seigneurie de notre commune dont l’aboutissement sera la construction du château des Rohan.